Cartoon illustration of super hashtag standing with cape

Profil et formation du Community manager en France

Multifonctions, multimédias, multioutils, le Community manager est un véritable « couteau suisse 3.0 »1. Il est à la fois rédacteur, graphiste, animateur, attaché de presse, technicien, stratège, chef de produit, média planeur et parfois même développeur ! Il intervient sur plusieurs médias et canaux de communication et utilise plus d’une dizaine de logiciels, applications et réseaux par jour.

Le community manager est apparu dans les années 2000 avec l’avènement des premières communautés d’internautes du web collaboratif 2.0, issues des jeux vidéo en ligne. Il était alors appelé le « Game Master » (maître du jeu)2 ou modérateur, chargé de modérer les propos des communautaires entre eux et de limiter les débordements de conversation. Aujourd’hui, le community manager ou l’animateur de communautés web est en premier lieu l’ambassadeur d’une marque ou d’une entreprise.

Si les premiers community managers étaient des autodidactes passionnés, la formation joue actuellement un rôle primordial dans la professionnalisation du secteur, d’autant que le métier est en perpétuelle évolution technologique et que « les community managers sont les plus polyvalents des professionnels du digital. Ce sont de véritables touche-à-tout » selon Thomas Coëffé, rédacteur du blog du modérateur.

Voici dans les grandes lignes ses principales missions : le Community manager participe au développement de la notoriété de la marque. Il construit et anime des communautés. Il intervient également dans la relation client. Il est l’interface client, un créateur de lien entre les clients/Utilisateurs et l’entreprise/la marque. Il prend en charge la modération des espaces d’échanges (forum, page Facebook…). Il assure la veille et garde un œil sur l’e-réputation de la marque / de l’entreprise. Il met en place une ligne éditoriale et produit des contenus (articles, photos, vidéos, jeux…). Il intervient comme soutien aux relations presse et aux événements. Métier en perpétuelle évolution, le community manager est en alerte constante sur les nouveaux usages des réseaux sociaux, sur les évolutions techniques des plateformes, des outils de gestions, outils d’analyse … Bref un métier vivant !

 

Une offre de formation territorialisée, équilibrée entre public et privé

L’agence Madison Communication, agence social media pour le développement durable et l’événementiel, vous propose une sélection de formations diplômantes, réparties sur tout le territoire français.

 

Les formations 100% Community Management :

 

MBA Spécialisé « Digital Marketing & Business » EFAP (Paris/Lille/Lyon/Bordeaux)

[Privé] [Niveau Master]

Après un cycle de 3 ans d’enseignements fondamentaux généraliste sur la communication, le marketing et l’événementiel, adaptés au web avec une partie sur le community management  (Personal branding, Veille et curation, Blog management, Médias sociaux et stratégies communautaires, gestion de projet web), l’EFAP propose un master de spécialisation en 2 ans certifié par l’Etat niveau I. Le coût annuel est de 8 150 € les 4 années et 10 000 € le MBA spécialisé.

 

Bachelor « Business et Marketing Internet » – SUP’Internet (Paris)

[Privé] [Niveau Bachelor]

Directement accessible après le Bac, cette formation s’adresse aux bacs généraux (S/ES/L), technologiques voire même à certains bacs pro. Une formation en trois ans. Prévoir un budget de 6 400 € la première année et de 7 000 € les deux suivantes. Formation entièrement tournée vers le web et les métiers de l’internet, répartie en trois catégories : bachelor « Business et Marketing internet », bachelor « Développement et Technologies du web » et « bachelor Création et Design du web ». Pêle-mêle, vous suivrez majoritairement des cours de community management (e-business, référencement …), mais aussi des cours théoriques (droit de l’internet, éco..) et du marketing. Non reconnue par l’Etat, il s’agit d’une école supérieure du Groupe IONIS.

 

Programme Grande Ecole spécialisation « Communication et Création Numérique » – ISCOM (Lille/Paris/Lyon/ Montpellier/Rouen/Strasbourg/Toulouse)

[Privé] [Niveau Bachelor/Master]

C’est un même programme qui s’étend de Bac+1 à Bac+5. Toutefois l’étudiant à la possibilité de n’effectuer qu’une partie : le programme Bachelor (Bac+1 à Bac+3) ou le master en 2 ans. L’admission pour cette école se fait sur analyse du dossier scolaire, épreuves écrites et orales et prise en compte de la motivation. Le coût est de 6 700 € l’année, jusqu’à la 4eme année du cursus et 6 500 € la cinquième. Cette dernière peut être financée par l’entreprise, en formation en alternance. Au programme de cette formation certifiée de niveau II par l’Etat, nombreuses matières regroupées en 3 domaines : la culture digitale, la création numérique et la stratégie de la communication.

 

Bachelor « Création de Contenus – Community Management », Master « Communication Digitale » – SUPDEWEB Paris

[Privé] [Niveau Bachelor/Master]

Là encore, il s’agit d’une formation en cinq ans avec au choix la possibilité d’effectuer soit le bachelor, soit le master, soit les deux pour un coût de 7 000 € l’année. L’admission se fait sur demande de candidature, entretien de motivation puis examens écrits. A noter que l’admission est possible sur les 5 années. Le choix de la spécialisation qui nous intéresse, « Création de Contenus – Community Management » se fait en deuxième année, et la formation est totalement axée sur cette spécialisation à partir de la troisième année. Le master est certifié de niveau I par l’Etat. L’enseignement est assez varié en Bachelor, avec des cours sur l’entreprise, le management, de la gestion, du marketing et de la communication. Le master lui est beaucoup plus centré sur le digital, avec de la stratégie (média/annonceur/agence), du Community Management, du référencement, du personnal branding et de nombreuses autres matières portant sur le web et son évolution. La formation réserve une grande place aux stages professionnalisants, avec des stages longue durée : 8 mois en troisième année, 6 mois en quatrième et cinquième année.

 

Master Communication – IRCOM (Angers)

[Privé] [Niveau Master]

Master en deux ans accessible sur dossier, tests écrits et entretien de motivation. Il vise la complète maîtrise de tous les outils et techniques de base liés au métier de manager de projet de communication. Disponible en formation initiale (5 950 € à 7 150 € en fonction des revenus la 1ère année) ou en alternance (pour 6 400 €, l’année, financée par l’entreprise), cette formation dispose du titre RNCP de niveau 1 (bac+5, niveau 7 européen). Au programme de la première année, trois grandes unités d’enseignement : concevoir un plan de communication, maitriser les outils/techniques de communication, piloter un plan de communication. La deuxième année est consacrée à la spécialisation « E-Réputation » avec des matières centrées sur le digital (RS, e-réputation, référencement, techniques rédactionnelles sur le web, etc.)

 

Master of Sciences community management – Toulouse Business School

[Privé] [Niveau Master]

Cette formation s’adresse également aux titulaires d’un M1 sur examen du dossier. Pour 13 500 € (16 000 € en contrat professionnel avec financement par l’entreprise), ce master recrute aussi bien des étudiants que des professionnels qui viennent se former au social média. L’école est accréditée AMBA, AACSB et EQUIS, dans le cas présent, ce master spécialisé, n’est pas reconnu par l’état, mais a reçu le label de la conférence des grandes écoles. Dédié au Community management, le programme s’axe sur « Concevoir, Animer, Valoriser » une communauté.

 

Licence Pro « Animation de réseaux sociaux et de communautés » – IUT de la Roche sur Yon

[Public] [Niveau Licence]

Cette formation est d’une durée de 1 an : 35% en cours et 65% en entreprise ou en projet tuteuré puis stage. 15 jours en cours à l’IUT de La Roche-sur-Yon/15 jours en entreprise (étudiants en alternance) ou en projet tuteuré (étudiants en formation initiale). Champs professionnels : e-tourisme, collectivités territoriales, médias.

 

Licence Pro « E-commerce et marketing numérique, parcours Communication digitale » – IUT Lyon III

[Public] [Niveau Licence]

Cette licence forme des professionnels aptes à évoluer dans un environnement numérique multicanal pour développer la visibilité et la notoriété de l’entreprise, de ses services et/ou de ses produits. Cette Licence est proposée en contrat de professionnalisation et en formation initiale. Les cours ont lieu le jeudi et le vendredi, dans les 2 cas. Stage dès le 2nd semestre (à temps partiel tant que les cours ne sont pas terminés, puis à temps complet). La sélection des candidats se fait en 2 étapes : sélection sur dossier et jury de sélection orale.

 

Les formations à dominante digitale et plus

 

Master « Information et Communication digitale » – Université (Lyon/Toulouse/Saint-Etienne / Villeurbanne / Grenoble / Montpellier / Roubaix / Nanterre / Clermont-Ferrand/Saint-Denis de L’Ile de la Réunion / Bordeaux / Nantes / Rennes)

[Public] [Niveau Master]

Une quinzaine de villes accueillent le Master universitaire Information et Communication digitale avec différentes appellations de spécialités dont 2 à Paris (Paris VIII et CELSA), 1 à l’Ile de la Réunion et les autres en région. Le dénominateur commun du contenu de ces formations est de former des généralistes de la communication avec des capacités de réflexion et d’analyse acquises lors de cours magistraux théoriques mais aussi de proposer des ateliers pratiques pour préparer les étudiants à la rédaction web, au graphisme, à la vidéo et aux médias sociaux avec quelques notions de langages HTML et des basiques du SEO et enfin, des stages en entreprise de 2 à 6 mois du master 1 au master 2.

 

Programme Bachelor spécialisation « E-marketing et Communication » – EEMI (Paris)

[Privé] [Niveau Bachelor]

Créée par les trois fondateurs Xavier Niel de Free, Marc Simoncini de Meetic et Jean-Antoine Granjon de Venteprivée.com, L’Ecole Européenne des Métiers de l’Internet (EEMI) propose un Programme en 3 ans qui peut s’étendre sur une durée de 5 ans dans le cas d’une poursuite d’étude en master avec deux cursus : Entrepreneuriat et expertise digitale ou Manager des systèmes d’information et du numérique. L’admission se fait sur examens écrits et entretien de motivation pour un coût de 8 000 € l’année en Bachelor, le master est financé par l’entreprise puisqu’en alternance.

 

Bachelor Creative Marketing et Web strategy – Estacom (Bourges/Blois/Chartres)

[Privé] [Niveau Bachelor]

Formation dispensée en un an, elle succède à l’obtention d’un Bac+2 et l’admission se fait sur examen du dossier, tests écrits et entretiens. Reconnue par l’Etat et disposant d’une certification ISO 9001, le coût de l’année est de 4 600 € dans le cadre d’une formation initiale ou financée par l’entreprise dans le cadre d’une alternance. Le cursus inclut une dimension stratégique dans l’enseignement qui permet de varier les débouchés avec des postes à plus de responsabilités. Cet enseignement se partage entre stratégie de marketing relationnel, relation client et webmarketing.

 

 Programme Grande Ecole spécialisation « Social Media & Interactive marketing management » – ESC (Troyes)

[Privé] [Niveau Bachelor/Master]

Il s’agit d’un programme en trois ans, débutant en Bac+3 et s’étendant jusqu’en deuxième année de master. Sur concours écrits et entretiens, l’admission est possible en première et deuxième année à condition d’avoir les diplômes requis pour entrer en M1. L’année est au prix de 8 000 € la 1ère année et 8 500 € les suivantes. La première année est dédiée aux fondamentaux du management tandis que la deuxième est tournée vers la découverte de l’international. La troisième année révèle la dimension digitale de la formation grâce à la spécialisation « social media & interactive marketing management ». Elle est centrée sur les réseaux sociaux, le marketing digital et les outils de design et de communication. Cette spécialisation est uniquement dispensée en anglais et le cursus tout entier est marqué par de nombreux stages et autres semestres à l’étranger. L’école délivre à l’arrivée un grade de Master, visé par le Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche.

 

Master web « community management & réseaux » – INSEEC (Bordeaux)

[Privé] [Niveau Master]

Il s’agit également d’un master, accessible en Bac+3 sur entretien de motivation. Le coût de la formation est de 10 180 € direct en M2. MSc1 + MSc2 en 18 mois : 16 195 €. MSc1 + MSc2 en 24 mois : 17 270 €. Cette formation pousse vers le community management mais laisse la porte ouverte à de nombreux métiers du marketing. En effet les cours se composent d’un tronc commun tourné vers le marketing avec une spécialisation possible dans le community management. La spécialisation tourne autour de trois compétences : « web stratégies », « communication digitale et rédaction de contenus », « community management ». Pour le moment, ce master n’est pas reconnu par l’Etat.

 

Licence Pro « Activités et Techniques de Communication spécialité Création pour le Web » –  IUT d’Aix en Provence/Arles

[Public] [Niveau Licence]

Cette licence forme des professionnels spécialisés dans les domaines de la création de sites multimédias. Elle aborde trois aspects fondamentaux des métiers liés au Web (la communication appliquée au web, la création de contenus et la diffusion de contenus). La formation est ouverte aux titulaires d’un diplôme dans l’un ou plusieurs des trois domaines suivants : Artistique (BTS communication visuelle, écoles d’arts graphiques, arts appliquées, Licence généraliste arts plastique ou audiovisuel et cinéma, 3éme année des Beaux-Arts…), Technique (DUT Métier du Multimédia et de l’Internet-MMI …), Communication (DUT information-communication, licence généraliste information communication…). La licence est accessible en cours à plein temps ou en alternance en contrat de professionnalisation. Stage : 14 semaines.

 

Licence Pro « Activités et techniques de communication » – IUT La Rochelle

[Public] [Niveau Licence]

La Licence professionnelle spécialité Lettres, culture et nouveaux médias permet aux étudiants de développer leurs compétences rédactionnelles et leur culture générale et dans le même temps d’acquérir des compétences dans les domaines des nouvelles technologies de l’information et de la communication. Un stage d’une durée de 3 à 5 mois est obligatoire. Les pré-requis : Être titulaire d’un diplôme national sanctionnant 2 années d’études supérieures (L2, DUT, BTS, BTSA, DEUST) dans un domaine de formation compatible ou d’une validation des études.

 

Licence Pro « Référenceur et rédacteur web » – IUT Mulhouse

[Public] [Niveau Licence]

Le diplômé Référenceur et Rédacteur Web se place sur un métier à la convergence du marketing sur le média Internet (e-Marketing), de la gestion des sites Web et de la communication. Niveau de recrutement : Bac + 2. L’entrée en licence se fera sur la base d’un examen du dossier présenté (niveau académique, les expériences professionnelles ou personnelles dans le domaine de la formation, les motivations et le projet). La durée du stage est de 560 heures (environ 16 semaines) répartis entre février et juin.

 

Un profil de trentenaire en agence, hautement diplômé

Dans une étude intitulée « L’économie de la communication » de décembre 2016, l’Observatoire COM MEDIA en collaboration avec le cabinet Altares, montre que la répartition des Community managers sur le territoire national est de 2 885 emplois en agences (56 %) sur un total de 5 124 emplois dans la filière communication. Elle comprend 19 secteurs répertoriés : agence, régie, production vidéo, photographie, pré presse, imprimeur de labeur, imprimerie de journaux, reliure et brochure, papier et carton, routeur marketing direct, éditique, foire et congrès, fabrication d’enveloppes, machines à affranchir, plateformes de production 3D, logistique marketing, distribution (ISA), fabricants de machines et entreprises data.

Une autre enquête sur les Community managers en France est réalisée chaque année par Le blog du modérateur. Pour l’édition 2016, 419 Community managers exerçant leur métier en France ont été interrogés entre le 9 et le 27 mai 2016. Le profil du community manager confirme les tendances des années précédentes : la profession est féminisée (59 % des répondants sont des femmes) avec moins de 5 ans d’expérience professionnelle et l’âge moyen est de 28 ans.

Les Community managers sont également hautement diplômés. 55 % possèdent un bac+5 et 85 % ont au moins un bac+3. L’étude montre que 38,5 % d’entre eux ont réalisé leurs études supérieures à l’université contre 34 % en écoles privées. Les filières universitaires privilégiées sont la communication et le journalisme (33 %), les sciences humaines et sociales (15 %) et le marketing (14 %), tandis que du côté des écoles supérieures, ce sont les écoles de commerce (38 %), les écoles de communication (32 %) et les écoles spécialisées web (13 %) qui sont recherchées.

D’après cette même étude, on retrouve les Community managers davantage en agence (27 % des répondants sont salariés d’une agence de communication), une proportion plus élevée que celle observée chez l’ensemble des salariés du numérique (19 %). Par ailleurs, 50 % des Community managers sont en CDI mais les stagiaires représentent 24 % de la profession et 16 % sont en free-lance.

Voir la cartographie des métiers du digital, Blog du Modérateur, décembre 2016

 

De multiples compétences adaptables et évolutives

Selon Le Blog du modérateur, le Community manager doit posséder des compétences « connexes et transverses ».

Pour Le Journal du CM, elles sont « différentes d’une mission à l’autre, nombreuses et acquises en partie par la pratique personnelle ».

Pour Pôle emploi, « le Community manager doit posséder des compétences techniques et maîtriser de nombreux outils de veille et de recherche, de mesure d’audience et de statistiques. »

Selon le Centre d’Information et de Documentation pour la Jeunesse (CIDJ), « le Community manager est avant tout un passionné du web ».

Enfin, le Portail des métiers de l’Internet du ministère de l’Economie, de l’Industrie et du Numérique décrit à la fois « des savoir-faire et des savoir-être avec des connaissances approfondies de l’organisation du web ».

Pour plus d’information, nous vous invitons à consulter les liens suivants :

  • 1la fiche métier d’Animateur de communautés du Portail des Métiers de l’Internet :

http://www.metiers.internet.gouv.fr/metier/animateur-de-communaute-community-manager

  • 2la fiche métier de Community manager de Pole-emploi.fr :

http://www.pole-emploi.fr/actualites/le-metier-de-community-manager-@/article.jspz?id=61584

  • la fiche métier du Centre d’information et de documentation de la Jeunesse (CIDJ) :

http://www.cidj.com/article-metier/community-manager
Sources :

  • Enquête sur les community managers en France, édition 2016, Blog du modérateur

http://www.blogdumoderateur.com/enquete-cm-2016/

  • Etude « L’économie de la communication, édition 2017, Observatoire COM MEDIA en partenariat avec Altares.

http://obs-commedia.com/actu/la-communication-pilier-de-leconomie-francaise-en-mutation/

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *